03/03/2009

Arnaque pour la vente d'un véhicule

Une personne, résident en Angleterre, à Monaco, en Andorre, en Afrique ou dans un pays de l'est, vous contacte par e-mail, cette personne, qui est soit « l’acheteur » lui-même, soit un intermédiaire soit un ami de « l’acheteur », vous informe dans son message qu'elle est fortement intéressée par votre bien.
Elle vous propose de payer par virement ou par chèque de banque de la valeur indiquée, sans chercher à négocier le prix, ou même d'une valeur nettement supérieure à votre bien pour couvrir les divers frais de transfert, la commission de l’intermédiaire ou autre, la différence devant vous être retournée au plus vite.
Si vous acceptez la transaction et le paiement par virement, votre compte sera crédité ce que votre banque vous confirmera. Mais quelques heures ou jours après, vous consultez votre compte et constater que le virement n’a pas eu lieu.
Vérification effectuée, il s’avère que la transaction n’a pas donné lieu à un virement mais au dépôt d’un cheque sur votre compte grâce à votre RIB. Ce cheque était sans provision, volé ou falsifié, bien sûr votre compte est débité à ce moment là de la totalité encaissée.
Dans certains cas, vous vous retrouverez sans paiement voire sans véhicule si la livraison a eu lieu.
Il sera quasiment impossible de remonter jusqu'à cette personne, l'adresse email n'étant pas suffisante, sans compter que toutes les informations sont fausses.